JOURNEE MONDIALE DE L’ENSEIGNANT 2019

ÉLOGES DU GOUVERNEMENT À L’ENDROIT DU PROVISEUR DU LYCÉE BILINGUE DE YAOUNDÉ ET REMISE DES PRIX D’EXCELLENCE AUX MEILLEURS ENSEIGNANTS ET ÉLÈVES

Le Palais Polyvalent des Sports de Warda a servi de cadre à cette importante cérémonie présidée par la ministre des Enseignements Secondaires le Pr. NALOVA LYONGA accompagnée, pour la circonstance, par plusieurs autres membres du gouvernement.

À Yaoundé, la Journée s’est célébrée au Palais Polyvalent des Sports de Warda, sous le très révélateur thème : « Les jeunes enseignant (e) s : l’avenir de la profession ». Deux faits majeurs à retenir de cette édition 2019.

Primo la reconnaissance et la gratitude du gouvernement à l’endroit d’un soldat du tableau noir qui a perdu son pied dans le Sud–Ouest des suites des atrocités des séparatistes de ladite région. Monsieur  TAMBE AGBOR TEDDY TABEKWERE, puisqu’il s’agit de lui, a attiré  toutes les curiosités de la foule. Les faits remontent au jeudi, 25 octobre 2018 à 7h32, quand une bande de 03 hommes armés a assailli le bureau du Directeur du CES de EGBEKWO : un village de l’arrondissement de MANFE. Attaqué,  Monsieur  TAMBE a reçu 03 balles  au niveau de la poitrine, une 4e au niveau de son pied gauche. Après cette agression barbare, Monsier le Directeur a été conduit immédiatement à l’Hôpital de Mamfe. Mais son état nécessitait des soins plus intensifs. Aussi a-t-il été transféré à l’Hôpital Régional de Bamenda où il a subi une  intervention chirurgicale extrêmement poussée au terme de laquelle son pied a été amputé.

Mais contre toute attente, après sa rémission, il a repris service dans le même établissement jusqu’à sa nomination en septembre dernier comme Proviseur du Lycée Bilingue de Yaoundé. Monsieur TAMBE est un miraculé. Sa vie’aujourd’hui relève de la grâce divine. Son amour du travail, son abnégation, son courage et sa persévérance malgré les difficultés constituent  un exemple que les jeunes doivent suivre. La profession enseignante est jalonnée d’obstacles. C’est un véritable sacerdoce. « Le jeune qui veut devenir enseignant doit être conscient des attentes et des contraintes de ce métier », a martelé le Pr. NALOVA LYONGA.

Secundo s’agissant du « Prix d’Excellence MINESEC » institué par le Ministère des Enseignements Secondaires depuis 2017, 05 enseignants et 05 élèves ont reçu chacun des mains de Madame le MINESEC une enveloppe de 100 000F. Rendu à sa 3ème édition, le « Prix d’Excellence MINESEC » vise à encourager les meilleurs élèves qui se distinguent par leurs prestations aux examens officiels ainsi que les enseignants qui se démarquent dans leurs lieux de service relativement à leur manière de servir.

Prenaient également part à cette cérémonie riche en sons et en couleurs certains membres du gouvernent en l’occurrence les Professeurs Jacques FAME NDONGO, Ministre d’État, Ministre de l’Enseignement Supérieur ; Narcisse MOUELE KOMBI, Ministre des Sports et de l’Éducation Physique, Marie Thérèse ABENA ONDOA, de la Promotion de la femme et de la famille ; Joseph LE, ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, Issa TCHIROMA BAKARY, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Ismaël BIDOUNG KPWAT, ministre des Arts et de la Culture ; MOUNOUNA FOUTSOU, ministre de la Jeunesse et de l’Éducation civique et Mme ASHERI KILO, Secrétaire d’État à l’Éducation de Base qui entouraient pour la circonstance le Pr. NALOVA LYONGA  officiante du jour. 

 Dans les établissements scolaires, plusieurs activités étaient également au menu de cette célébration : tables-rondes et expositions des savoir-faire.

Bon à savoir ! Depuis 1994, la Journée Mondiale des Enseignants, proclamée par l’UNESCO, est célébrée le 5 octobre de chaque année pour rendre hommage aux enseignantes et enseignants du monde entier, de tous les ordres d’enseignement, ainsi qu’aux personnes qui se consacrent à la recherche en éducation. Elle vise aussi à mobiliser les gouvernements et les populations pour assurer l’attribution d’une aide financière suffisante au soutien des personnels de l’enseignement et pour faire en sorte que l’accès à l’éducation devienne une réalité pour les jeunes des générations actuelles et futures dans tous les pays.

Au Cameroun l’édition de cette année s’est célébrée dans un contexte particulier marqué par le retour à l’école des enfants issus des Régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Les enseignants disent être solidaires et de tout cœur avec leurs collègues du Nord-Ouest et du Sud-Ouest pour mettre hors d’état de nuire ceux-là qui plombent l’éducation dans ces 02 régions du pays.

Par Guillaume EYEBE EYEBE

Galerie du 05 octobre 2019